Quels sont les personnages publics qui ont le plus œuvré pour la vape ?

Depuis la création de la cigarette électronique, le monde de la vape est, de manière surprenante, marqué par une absence de personnalités fortes incarnant cet univers. En effet, si parmi les consommateurs, il existe des personnalités ayant émergé, on constate que peu d’entre elles bénéficient réellement d’une exposition médiatique.

Cet état de choses est sans doute dû à la complexité de l’industrie de la vape et de son état encore fragmenté ne favorisant pas l’émergence d’entreprise particulière. Pourtant, différents noms sont reconnus comme acteurs majeurs ayant fait évoluer la cigarette électronique.

Lumières sur ces personnalités pro vape qui ont permis à la ecig de prendre de l’ampleur.

Abdallah Al-Minai

En dehors des frontières de son pays d’origine, Abdallah Al-Minai est pratiquement inconnu du monde, plus encore la structure dont il est le directeur. En effet, peu de personnes ont entendu parler de l’Emirates Authority of Standardization and Metrology (ESMA), dont le siège est aux Emirats Arabes Unis.

Pourtant, l’ESMA est un organisme de normalisation, dont l’influence et les attributions sont plus puissantes que le titre officiel ne laisse imaginer. Il s’intéresse, en effet, à plusieurs aspects de la vie, tant quotidienne que professionnelle des Émiratis.

Après avoir été en charge de la supervision des métaux précieux et pierres précieuses à la municipalité de Dubaï, Abdallah Al-Minai est l’actuel directeur de l’ESMA depuis 10 ans. Sous sa direction, des mesures fortes, inattendues et aussi remarquables, ont été prises. Par exemple, c’est lui qui a amorcé et conduit jusqu’à terme le processus pour la légalisation des produits de la vape. Jusqu’alors, ils étaient formellement interdits dans cet État très conservateur que sont les Émirats arabes unis.

André Calantzopoulos

Né en Grèce, André Calantzopoulos a fait des études d’électronique en Suisse, puis des études de commerces en France. Il a suivi une brillante carrière en tant que cadre à PMI, dont le siège est basé en Europe de l’Est avant d’en devenir directeur des opérations. En 2013, il a accédé au poste de Directeur général de Phillip Morris International.

Grâce à son expérience internationale, il a apporté des innovations majeures à PMI qui ont marqué le monde. Entre autres, Iqos, le système de tabac chauffé qui a tôt fait de conquérir le monde en se présentant comme alternative à la cigarette classique. D’abord, Iqos s’est arrogé une part importante du marché japonais, et aujourd’hui, ce système proposant de chauffer le tabac au lieu de le brûler est commercialisé dans plus de 40 pays.

Anne Bucher

Économiste de formation, Anne Bucher est fonctionnaire à l’Union européenne depuis déjà 36 ans. Cette Française n’a absolument pas le parcours de la lutte contre le tabac.

En effet, elle a successivement travaillé aux sociétés de l’information, de la fiscalité, de l’emploi, de la compétitivité et des affaires financières avant d’occuper son poste actuel. Aujourd’hui, Anne Bucher est la directrice générale de la Commission pour la santé et la sécurité alimentaire.

Juste avant cette fonction, elle a été la présidente du comité de l’UE de contrôle réglementaire. À ce titre, elle a été la pièce maîtresse l’élaboration de la TPD3. Les premiers actes posés en tant que directrice pour la santé et la sécurité alimentaire laissent présager une grande fermeté dans le respect des normes élaborées.

Michael Bloomberg

Michael Bloomberg est un politicien américain, ayant effectué trois mandats en tant que maire de la ville de New York. Aussi, a-t-il été sollicité pour une candidature présidentielle.

En tant que maire de la Grande Pomme, Michael Bloomberg a renforcé, de façon considérable, les mesures de lutte contre le tabagisme. Par exemple, il a fait interdire de fumer dans les restaurants. Il a également fait augmenter, de façon significative, les taxes sur le tabac et même sur les applications y relatives.

Les actions de Michael Bloomberg en faveur de la vape ne sont pas dues à ses décisions politiques, mais plutôt au soutien financier qu’il apporte à la lutte anti tabac. Ce soutien est apporté à travers la fondation Bloomberg Philanthropies qui finance beaucoup d’actions et lobbys en faveur de l’essor et de la généralisation de la cigarette électronique. Également, la fondation Bloomberg Philanthropies intervient dans plusieurs pays du monde pour financer les études et recherches relatives aux bienfaits de la vape.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *