Quels fils résistifs choisir pour débuter dans l’assemblage de clearomiseur reconstructible ?

Lorsqu’on décide d’assembler son clearomiseur reconstructible, la première question qu’on se pose concerne souvent le fil résistif. En fait, il n’est pas évident de savoir quoi choisir, car on en retrouve de différents types. Dans ce guide, on vous dit tout sur les fils résistifs pour vous aider à opérer le meilleur choix.

Les différents types de fils résistifs

Le fil résistif que vous allez choisir va agir sur le type de vape que vous aurez. Avant de choisir ce fil, il est donc important de prendre en compte vos attentes de vapoteur. Vous devez aussi tenir compte des saveurs et de la production de vapeur ainsi que du rendu que vous attendez.

Le mieux pour se décider dans ce genre de situation reste de savoir tous les fils résistifs qu’on peut retrouver sur le marché. Il faut dire que chaque type de fil a des particularités qui font de lui un modèle unique.

Le Ni80

Ce fil résistif qui est encore connu sous le nom de nichrome80 est conseillé pour ceux qui veulent essayer le subhom au début. En fait, il faut rappeler que ce produit reste très facile à manier. L’utilisateur a donc une certaine facilité à le poser sur un plateau de montage.

Le vrai atout de ce fil résistif demeure cependant sa vitesse de chauffe. Cette dernière est très rapide, ce qui permet à l’utilisateur de profiter d’une vape intense.

Le nichrome80 doit être associé avec des résistances dont la valeur tourne autour de 0,4 ohm. Ceci permet à ceux qui recherchent des grands nuages d’avoir une combinaison parfaite.

Le kanthal

Il s’agit sans doute du fil résistif le plus connu sur le marché. Si cet équipement est aussi populaire, c’est en grande partie à cause de sa maniabilité. Ce genre de fil résistif est recommandé pour ceux qui veulent se lancer dans la vape. En effet, ce produit est reconnu pour est très polyvalent.

Ainsi, avec le kanthal, il est possible de réaliser des montages en MTL avec des résistances supérieures à 1 ohm. Vous pourriez aussi associer ce fil résistif avec des résistances beaucoup plus faibles. Il faut quand même souligner que la résistivité du kanthal demeure plutôt élevée. Sa chauffe uniforme est plutôt lente par rapport aux autres types de fils.

Le ss316

Conçu avec de l’acier inoxydable, ce fil résistif est moins connu que les autres. Il est surtout utilisé pour réaliser des montages bas avec des goûts très satisfaisants. En utilisant ce fil résistif, vous profiterez également d’une grande production de vape. Ceci est principalement dû à la chauffe du produit qui est très rapide.

Le ss316 est un fil résistif qui est plutôt conseillé aux utilisateurs expérimentés. En effet, il faut dire que ce fil a un défaut majeur. Lorsqu’on le chauffe mal au départ, il peut laisser un gout métallique dans la bouche du vapoteur.

Malgré tout, ce fil résistif demeure très polyvalent. On peut donc s’en servir en mode voltage variable ou wattage variable. Il est même utile, dans des cas plus rares, pour le contrôle de la température.

Fabrication et installation d’un coil de reconstructible : la démarche à suivre

Les vapoteurs débutants auront tendance à se tourner vers les coils préfaits. Cela permet d’assurer une sécurité supplémentaire tout en rendant l’installation plus aisée. Avec ce genre de coil, on réduit aussi le risque d’avoir des points chauds ou des courts-circuits.

L’installation d’un coil sur un plateau de montage d’atomiseurs reconstructibles se fait en suivant quelques étapes. Pour réaliser cette opération, vous aurez également besoin de quelques équipements.

Les outils nécessaires pour la fabrication et l’installation d’un coil de reconstructible

Pour mener à bien cette opération, vous aurez besoin des éléments suivants :

  • Un tournevis
  • Une barre en métal adapté à la taille de votre coil
  • Une paire de ciseaux et
  • Une pince en céramique.

Avec tous ces équipements en main, il faudra maintenant suivre une certaine démarche.

Les étapes pour l’installation sur le plateau

La première chose à faire revient à installer le coil sur la barre en métal. Ensuite, il faudra mettre les pattes de votre coil dans les trous de fixation. Vous devez veiller à ce que le coil ne touche aucune partie métallique. Pour ce faire, il faut mettre le coil à mi-hauteur de l’airflow principal.

Après avoir positionné cet équipement, utilisez le tournevis pour bien serrer les vis. Ceci vous permettra de bien fixer les pattes. S’il y a des pattes qui débordent, coupez-les.

Ensuite, passez au chauffage du coil en débutant par une puissance faible. Après avoir chauffé, vous pouvez enfin placer votre coton ou mèche en appliquant le dosage adéquat en tenant compte de vos atomiseurs.

Et pour d’autres avis et comparatifs sur les E-Cigarettes, vous pourriez consulter eCig Rating.

0 thoughts on “Quels fils résistifs choisir pour débuter dans l’assemblage de clearomiseur reconstructible ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *